Parcoursup - Forum Politique & droits

Répondre à cette discussion
Première page Page précédente Page suivante Dernière page
Auteurs: Messages:
parisoft
parisoft
17 Avril 2018 à 09:55

Les enseignants des universités lilloises vont cocher oui à pour tous les dossiers parcoursup
J'espère que toutes les universités vont s'aligner

[ édité le 17 Avril 2018 à 11:10 par parisoft ]
freaks
freaks
17 Avril 2018 à 10:50

Cela ne me semble pas une bonne idée.
Les capacités d accueils dans les universités ne sont pas illimitées.
Il faut à un moment donné faire un choix dans la masse estudiantine
Enfin malgré une validation partielle, parcoursup est * à des " attendus" de la part des filiales universitaires, des sortes de pré-requis à l entrée des facs

[ édité le 17 Avril 2018 à 10:53 par freaks ]
parisoft
parisoft
17 Avril 2018 à 11:38

Il évident que certains choix des lycéens seront incompatibles avec leur cursus scolaire, donc sans suite.
Alors, oui, l'accueil dans les facs n'est pas illimité, déjà en 1971, il y avait des amphis surchargés
par contre, je me suis inscrit en fac avec mon bac et ma cni, sans prendre RV, ni rien de spécial, alors que je suis de la fin de la génération appelée "baby boum" d'où les amphis surchargés.
Je pense qu'avec parcoursup, je n'aurais fait ni ces études ni la carrière professionnelle qui s' en est suivie
il se trouve que mon parcours d'études supérieures fut bien meilleur que mon parcours de lycéen.

En France, pour beaucoup de sujets, on a la vue basse sur la démographie, voir les retraites, la médecine inexistante dans certaines spécialités dans de nombreuses régions (feu numerus clausus), la possibilité de faire des études choisies et désirées
À qui la faute ? aux citoyens, ou à l'état ?
On a un certain chic pour inventer des solutions rustines, rien sur le fond
Tous les 3 ans, on change les règles, maintenant, on va imposer un 2eme jour de boulot non payé pour s' occuper des personnes dépendantes, c'est de la prévision démographique, encore une fois superbement gérée.
Je pense que ne plus avoir de médecins permettra de résoudre tous les problèmes, y'aura de la place pour tous, excepté dans les cimetières

jiminy
jiminy
17 Avril 2018 à 12:16

Citation parisoft a écrit:

, y'aura de la place pour tous, excepté dans les cimetières


C'est pas un souci avec l'incinération et les jardins du souvenir !

acis
acis
17 Avril 2018 à 12:48

Il est vrai que parcoursup pose beaucoup de problèmes, y compris sur le fond.

Cela dit, pour autant que je sache, la réforme ne permet pas de refuser une candidature.

Lorsque des facultés disent répondre "oui" à toutes les candidatures, cela implique qu'elles refusent l'option "oui si".
Le "oui si" oblige les facultés à mettre en place un parcours de soutien pour les candidats les plus faibles durant la L1 ou une année propédeutique entre le bac et la L1, pour préparer les candidats tangents aux exigences universitaires.

Toutes les candidatures vont être classées du dossier le plus solide à la candidature la moins adaptée à l'enseignement demandé. Ce classement opéré par chaque faculté va ensuite être pondéré en faisant entrer un pourcentage obligatoire d'étudiants boursiers et de candidatures extérieures à l'académie.

C'est ce classement pondéré qui va être mis en relation avec les capacités d'accueil de chaque faculté. Et pour les candidats sans affectation, le recteur pourra être saisi afin d'imposer l'inscription dans un établissement.

Le temps des amphis surchargés où tout le monde trouve sa place est maintenant révolu. Les normes de sécurité imposent de ne pas dépasser le nombre de places assises dans les amphis. Il s'agit de ne pas empêcher les évacuations ; de ne pas poser de problèmes électriques et d'incendie avec le branchement simultané de centaines d'ordinateurs dans les grands amphis.

Depuis les années 70, la part de contrôle continu dans les examens a grandement augmenté à la demande des syndicats étudiants. Cela impose la tenue de travaux pratiques ou dirigés de plus en plus nombreux, dans des locaux dont le taux d'occupation est proche de 100% - pour les filières en tension - depuis le lundi à 8h jusqu'au samedi à 12h.

Sauf à étendre les locaux des universités et à leur donner des moyens suffisants pour assurer leur mission de service public en faveur d'une population estudiantine croissante (ce que je préférerais car les résultats du secondaire et bac ne présagent pas nécessairement de la réussite à la faculté), force est bien trouver un moyen de limiter l'accès aux places d'accueil.

[ édité le 17 Avril 2018 à 13:13 par acis ]
parisoft
parisoft
17 Avril 2018 à 14:00

Macron vient de dire ça à Strasbourg à propos de l'avenir démocratique de l'Europe

"qui permettra aux générations à venir de choisir à ce moment-là elles-mêmes leur avenir"

Par contre, en France, des générations entières de lycéens n'auront pas le choix de leurs études, faute d'une politique leur en permettant l'accès

je rappelle que nous sommes le 17 ème pays le plus endetté, le premier pays en terme de prélèvements obligatoires, et y'a jamais assez d'argent, argent qui n'est pas "magique"

On se fout de qui ?

on file des milliards de cadeaux fiscaux, après, ben y'a plus d'argent pour l'enseignement, pour les soins médicaux, les transports

Je pense que nous filons tout droit vers la privatisation de tout, et seuls les "avec dents" pourront vivre peinards

Vivement que la France se réveille

anabasis
anabasis
17 Avril 2018 à 16:22

Il n'y a pas que les cadeaux fiscaux qui comptent, l'économie d'un pays ne repose pas que sur cette donnée... discours gauchiste simpliste.
Quant à la réforme en question, pour bien connaître le sujet, des étudiants ayant parfois un bac d'une filière dépréciée par les intello-bobos réussissent leurs études à force de persévérance.
D'autres avec des mentions très bien ou bien, bac S etc. se relâchent complètement à leur arrivée à l'université et l'éloignement du foyer parental...
Alors si au départ cette réforme me paraissait positive, je ne suis pas sûr que ce soit une sélection a priori qui soit justifiée. Il faudrait plutôt augmenter le contrôle de la présence de l'étudiant en cours en L1 et supprimer les bourses à ceux qui ne jouent pas le jeu. N'assister qu'aux TD, comme le font beaucoup, devrait être insuffisant à cet égard.

parisoft
parisoft
17 Avril 2018 à 16:59

Le problème semble plus profond que le simple fait de s' inscrire, puisqu' 1/3 des étudiants arrête dès la première année et que, malgré cela, il y a trop d'étudiants en général.
On peut bien contrôler, ça ne sert à rien puisqu'il faudra être inscrit pour l'être, contrôlé. .....

À part avec de l'argent, on fait comment pour aggrandir les facs et embaucher des enseignants ?

Et l'argent, où est-il ?

jiminy
jiminy
17 Avril 2018 à 19:16

Serait-ce un sujet * ?
On dirait que personne n'ose mentionner que nous n'avons pas tous le même QI, et qu'il est évident que les plus faibles ne sont pas armés de la même façon pour réussir sur le * universitaire, et que donc, déjà au départ, une sélection 'naturelle' se fait obligatoirement.

parisoft
parisoft
17 Avril 2018 à 19:27

C'est pas *, mais comme on file le bac à tout le monde, on n'est pas sorti de l'auberge car en effet, plus y'en a, des bacheliers, plus il y a de probabilités que beaucoup ne soient pas au niveau, cela n'empêche qu'ils ont le droit d'essayer
Sinon, on fait un écrémage au QI vers 16 ans, il ne restera que des tronches pour les études supérieures
Y'a un mec autrichien de naissance, qui a testé sur les yeux et les cheveux, ça a foiré, heureusement

Utilisateurs 51 membres ont consulté le sujet
Première page Page précédente Page suivante Dernière page
Répondre à cette discussion


2006-2018 Tous droits réservés © TonGay.com
Hit-parade
Valid XHTML 1.0 StrictCSS Valide !