Résultats non encourageants - Page 3 - Forum Prévention & information sida

Répondre à cette discussion
Première page Page précédente Page suivante Dernière page
Auteurs: Messages:
kikinou4
kikinou4
19 Juillet 2017 à 21:22

Citation hermann_a_mes_cotes a écrit:

Effectivement, le * demeure un moyen de protection fondamental contre le VIH, et plus généralement les IST.
Les déclarations de quelques médecins affirmant que "l'on a mis le SIDA à genoux" n'entretiennent pas l'idée que ce virus reste de nos jours un fléau et un enjeu majeur de santé publique.

Je connais une dizaine de séropo : la plupart d'entre eux ont été infectés dans les années 80 et ont souffert énormément du traitement ; sans compter ceux que je n'ai pas connus, et que la maladie ou les traitements ont tué.
Je connais aussi deux séropo qui ont été infectés récemment : l'un par je-m'en-foutisme et l'autre pour avoir pris un risque une seule fois. Même si leur charge virale est indétectable, ils vivent avec une maladie qui a été très difficile à accepter pour eux.

C'est si simple de mettre un *. Mais c'est également si facile à dire... Il est des moments où l'excitation anesthésie notre jugement. Or, on ne ressent pas tous cette excitation avec la même intensité, ni avec les mêmes effets sur notre aptitude à raisonner. Et il y a tous ceux - ils sont plus nombreux qu'on ne le pense - dont la sexualité s'entend avec une attitude autodestructrice : le jeu de la roulette russe avec un * à la place du flingue.

Dans ces conditions, pour les personnes à la sexualité irresponsable, la PrEP est une solution si ce n'est pour eux, à tout le moins pour leurs partenaires ; en espérant qu'ils ne seront pas vecteurs d'hépatites, blenno, entre autres syphilis et chlamydias.



merci à toi pour cette réponse qui me touche et résume bien le sujet que j'ai posté.

ceux qui prennent de tels risques s'ils savaient ce que la maladie est très difficile à vivre au jour le jour.

hermann_a_mes_cotes
hermann_a_mes_cotes
20 Juillet 2017 à 06:29

Je t'en prie Kikinou !
Il était important de rappeler (comme tu l'as fait ici) que l'épidémie progresse, et que le VIH - de nous jours encore - n'est pas moindre des maux.

tendancerainbow
tendancerainbow
25 Juillet 2017 à 00:30

Pour répondre sur deux points : l'étude à proprement parler et la PrEP.

L'étude Prévagay, d'abord, porte sur une partie de la population gay seulement, à savoir la population multipartenaire fréquentant les lieux de convivialité (saunas, etc.) de plusieurs grandes métropoles. Il faut donc relativiser ces résultats.

Deuxièmement, effectivement, l'étude y constate une légère hausse de la contamination par le VIH chez les jeunes gays de cette population. Ces résultats confirment des résultats connus auparavant, et notamment la réticence croissante au port du *.

Dans ce contexte, je pense qu'il n'est pas sain de stigmatiser les utilisateurs de la PrEP dans notre communauté, d'autant qu'il s'agit tout de même de prendre un traitement assez lourd avec un suivi médical régulier. Le fait de se renseigner sur la PrEP et de s'engager dans cette voie est une attitude en fait responsable, et plutôt courageuse compte tenu de la stigmatisation dont les usagers de la PrEP font l'objet...

tony_truand
tony_truand
25 Juillet 2017 à 19:17

Ah parce qu'il faut les plaindre en plus? xD

tendancerainbow
tendancerainbow
27 Juillet 2017 à 00:44

Citation hermann_a_mes_cotes a écrit:

Effectivement, le * demeure un moyen de protection fondamental contre le VIH, et plus généralement les IST.
Les déclarations de quelques médecins affirmant que "l'on a mis le SIDA à genoux" n'entretiennent pas l'idée que ce virus reste de nos jours un fléau et un enjeu majeur de santé publique.

Je connais une dizaine de séropo : la plupart d'entre eux ont été infectés dans les années 80 et ont souffert énormément du traitement ; sans compter ceux que je n'ai pas connus, et que la maladie ou les traitements ont tué.
Je connais aussi deux séropo qui ont été infectés récemment : l'un par je-m'en-foutisme et l'autre pour avoir pris un risque une seule fois. Même si leur charge virale est indétectable, ils vivent avec une maladie qui a été très difficile à accepter pour eux.

C'est si simple de mettre un *. Mais c'est également si facile à dire... Il est des moments où l'excitation anesthésie notre jugement. Or, on ne ressent pas tous cette excitation avec la même intensité, ni avec les mêmes effets sur notre aptitude à raisonner. Et il y a tous ceux - ils sont plus nombreux qu'on ne le pense - dont la sexualité s'entend avec une attitude autodestructrice : le jeu de la roulette russe avec un * à la place du flingue.

Dans ces conditions, pour les personnes à la sexualité irresponsable, la PrEP est une solution si ce n'est pour eux, à tout le moins pour leurs partenaires ; en espérant qu'ils ne seront pas vecteurs d'hépatites, blenno, entre autres syphilis et chlamydias.


Voilà qui me parait sage

Utilisateurs 79 membres ont consulté le sujet
Première page Page précédente Page suivante Dernière page
Répondre à cette discussion


2006-2017 Tous droits réservés © TonGay.com
Hit-parade
Valid XHTML 1.0 StrictCSS Valide !