Dans ses bras écoulant les sables et les sels - Forum Littérature & poésie

Répondre à cette discussion
Forum gay & lesbienne Littérature & poésie Dans ses bras écoulant les sables et les sels
Auteurs: Messages:
climax007
climax007
16 Avril 2018 à 22:05

Que voyez-vous dans les élancements de brume
De l'homme éjaculant, aux liquides troublés
Comme une eau de lessive allant telle une écume
Depuis les bas des reins ? Et dans cette amertume

Le recroquevillant ? Dans sa peau d'être plume
Parcourue des frissons ? Dans ses trilles ourlés
Roucoulés des jouissances ? Dans cette ardeur qui fume
Son corps uni à soi ? Dans un rien qui parfume ?

Dans ses mots émiettés émettant les accords
D'avant tous les langages ? Dans les mots épuisettes
De son contentement ? Dans les reflets des ors

S'épanchant vaillamment par ses yeux de noisettes ?
Dans ses bras écoulant les sables et les sels ?
Dans ses mâles horizons sucrés comme les miels ?

SD, le Seize Avril 2018.

[ édité le 16 Avril 2018 à 22:52 par climax007 ]
patrice30
patrice30
16 Avril 2018 à 23:08

Serge Tu est un éternel Poete tes écrits aerent nos ames de tongayeurs (es) cela fais du bien...

climax007
climax007
17 Avril 2018 à 15:13

Citation patrice30 a écrit:

Serge Tu est un éternel Poete tes écrits aerent nos ames de tongayeurs (es) cela fais du bien...


Hélas, Patrice, quand je vois la brièveté de la vie, l'éternité est douteuse.

Tu prends la parole pour toi, je t'en remercie, c'est touchant, mais je sais combien je ne suis pas un poète (il n'y a pas de poète : c'est un catégorie littéraire pour classer et non pour rendre compte de la vie telle qu'elle se déroule), combien j'écris de temps à autre.

Je suis sûr que ton "nous" n'est pas partagé, parce que l'effort des mots est méprisé par un bon nombre ici, en cette époque où l'on voudrait nous faire confondre la fulgurance du langage le plus raccourci possible avec LE modèle (la mesure-étalon étant ici deux lignes maximum par repartie !)

Cependant, oui, sur un point, le plus physiologique a partie liée, étroitement, avec l'esprit ; je ne démordrai pas de l'unité corps-esprit ; et les sentiments voguant dans les hautes sphères impalpables me paraissent très mystifiantes.

Seuls les sentiment au ras du corps, mâle en ce qui me concerne et liés à sa présence, à ses substances, à ses expressions, ont de la valeur : le reste est bluette insane.

Patrice, bien à toi, Serge.

PS : et quand je vois les capacités d'écriture libérées qui caractérisent certain(e)s, seuil que je n'ai pas atteint, je doute encore davantage de moi, voilà !

climax007
climax007
17 Avril 2018 à 15:17

Un sujet littéraire n'a de validité, si l'on voulait ici le concevoir ainsi,

que par une suite donnée à ce qui constitue

non pas une vitrine de moââââââ, mais une incitation à écrire,

pour que je sois de nouveau encouragé,

et ainsi de suite, pour le profit commun de chacun.

Mais ce partage entre personnes a été rarissime, jusqu'ici.

[ édité le 17 Avril 2018 à 15:20 par climax007 ]
patrice30
patrice30
17 Avril 2018 à 17:49

Un petit compliment mérité , bien a toi

climax007
climax007
17 Avril 2018 à 22:24

patrice30
patrice30
17 Avril 2018 à 23:06

Citation climax007 a écrit:



AH c est sympa clicli ..!! ( Nan je ne mange pas de ce pain là )
Pas mélangé POESIE et BRAGUETTE ne fais pas bon ménage ..!!!

freaks
freaks
18 Avril 2018 à 14:15

Si mon cher Patrice poésie et braguette peuvent s'accoupler :

Marchant, errant, courant sur le trottoir de la dignité
Ma braguette s ouvre et se casse
Rampant,se faufilant maintenant sur le trottoir de la honte.

[ édité le 18 Avril 2018 à 14:17 par freaks ]
climax007
climax007
18 Avril 2018 à 14:52

Citation patrice30 a écrit:

Citation climax007 a écrit:



AH c est sympa clicli ..!! ( Nan je ne mange pas de ce pain là )
Pas mélangé POESIE et BRAGUETTE ne fais pas bon ménage ..!!!


Les surréalistes attribuaient au geste de défaire sa braguette la nécessité du besoin pressant.

Par cette image, qui choquaient leurs contemporains en évoquant leurs manifestations physiologiques les plus primaires, les surréalistes recommandaient une hygiène sociale : que les esprits s'ouvrent aux hasards, aux ailleurs, au vent aussi souvent que les braguettes.

Pour un besoin tout aussi pressant.

Patrice, tu remarqueras que cette affichette, presque un siècle après, fait toujours mouche, en toi !

Allez, laisse-toi aller à t'ouvrir !

climax007
climax007
18 Avril 2018 à 15:13

Citation freaks a écrit:

Si mon cher Patrice poésie et braguette peuvent s'accoupler :

Marchant, errant, courant sur le trottoir de la dignité
Ma braguette s ouvre et se casse
Rampant,se faufilant maintenant sur le trottoir de la honte.


Ma Doué, Freaks ! Comme on dirait en Bretagne !

"Tu quoque", comme disait Jules : le coup de stylet des "bonnes manières", de la "dignité" et de la "honte".

Comment te débrouiller avec ton être et son expression, s'il y a une partie "basse" de ton corps ?
Une zone de ton corps que tu estimes "honteuse" comme les parties du même nom chez les curetons de tout acabit ?
Et comment ne pas tronquer, raccourcir, encore et toujours, ta sensibilité, liée au fait que tu es un homme, un mâle ?

Utilisateurs 35 membres ont consulté le sujet
Répondre à cette discussion


2006-2018 Tous droits réservés © TonGay.com
Hit-parade
Valid XHTML 1.0 StrictCSS Valide !