Connexion :

Le mileu gay (page 4) - Homosexualité

Sujet de discussion : Le mileu gay
  • menxy Membre élite
    menxy
    • 6 mai 2023 à 12:17
    En réponse au message de skyquiver :

    Bah... je suis juste à la recherche d'un petit chéri geek/gamer (principalement attiré par les asiatiques) depuis des lustres, mais rien n'y fait sur ces applications désespérantes. Je n'attire jamais les garçons qui m'attirent physiquement et mentalement je pense que je ne trouverai jamais quelqu'un qui me corresponde. Donc, ouais pour moi c'est l'enfer.

    Je pense plutôt que tu dois perdre tes moyens quand tu trouves quelqu’un qui te plais. Ça m’est arrivé d’en faire trop et de passer pour un neuneu. Parce que physiquement t’es pas mal. Et si moi j’ai réussi à séduire à peu près toutes les ethnies, je suppose que tout le monde peut en faire autant. Alors te fous pas la pression, et là mets pas non plus à tes partenaires. Tu n’auras jamais un copain sur mesure, il faut que tu s’adaptes à lui autant que lui à toi. Je te le dis sans te connaître, mais des geeks j’en ai connu plusieurs, et la plupart avait une conception très personnelle du compromis.

    Alors ça vient peut-être de là. Et si oui, alors il faut que tu travailles là dessus. Et que tu te détendes

  • gabriela23 Membre expérimenté
    gabriela23
    • 6 mai 2023 à 12:59
    En réponse au message de gill92 :

    Mais c'est horrible de dire ça!scream.png tu es encore jeune, tu as la vie devant toi. Si tu essayes de faire des rencontres sérieuses uniquement sur des applis ou des sites internet ça va être plus difficile.

    Sors un peu, rencontre des gens, pourquoi est-ce si terrible pour toi de fréquenter le "milieu gay"? Tu n'es pas obligé d'aller dans un sаuпа ou à des soirées ԌапgЬапg lol.

    Alors oui, tu feras peut être des "mauvaises rencontres" mais la vie est comme ça. Et un jour quand tu t'y attendras le moins, tu rencontreras la bonne personne.

    Grosses bises à toi mon choukissing_heart.pngheart.png


    Il faut sortir de chez soi , les sites et autres sont complémentaires mais ne remplacent en rien les vraies rencontres . C'est vrai , dans un sаuпа mal tenu en autres on peut faire de mauvaises rencontres qu'on évite mieux en sortant , mais en restant seul chez toi, ce n'est plus un risque mais une certitude , où se retrouver en enfer pour reprendre tes termes .

  • menxy Membre élite
    menxy
    • 6 mai 2023 à 13:07

    Mais les applis c’est un faux problème. Je n’ai fait des rencontres que grâce à ça moi et elles ont rarement été mauvaises. Pas toujours intéressantes, mais rarement mauvaises. Avec les applis’ la rencontre finit toujours par avoir lieu. Alors appli ou pas on s’en fout. Tout dépend en réalité de l’attente qu’i- y a derrière la rencontre. Si tu y vas avec une idée précise derrière la tête alors t’as de fortes chances d’être déçu parce que celui en face n’aura pas forcément les mêmes attentes. Et en plus ça fous la pression’ qu’il faut éviter.

    Donc faut rencontrer simplement’ sans tirer de рlапs (сul ou sentimental) sur la comète. Partir du principe que ce sera amical’ et si ça évolue autrement… ben c’est tout bénéf.

  • gabriela23 Membre expérimenté
    gabriela23
    • 6 mai 2023 à 14:09
    En réponse au message de menxy :

    Mais les applis c’est un faux problème. Je n’ai fait des rencontres que grâce à ça moi et elles ont rarement été mauvaises. Pas toujours intéressantes, mais rarement mauvaises. Avec les applis’ la rencontre finit toujours par avoir lieu. Alors appli ou pas on s’en fout. Tout dépend en réalité de l’attente qu’i- y a derrière la rencontre. Si tu y vas avec une idée précise derrière la tête alors t’as de fortes chances d’être déçu parce que celui en face n’aura pas forcément les mêmes attentes. Et en plus ça fous la pression’ qu’il faut éviter.

    Donc faut rencontrer simplement’ sans tirer de рlапs (сul ou sentimental) sur la comète. Partir du principe que ce sera amical’ et si ça évolue autrement… ben c’est tout bénéf.


    oui sans bâtir ou construire des châteaux en Espagne (voir l'inaccessible ) il faut avoir une idée claire ou définie de ce qu'on attend d'une rencontre . Mais la vie sociale et réelle est irremplaçable selon moi. Se rendre au sаuпа et consulter un site de rencontres sans être contradictoires me semblent complémentaires aussi et pour les timides déjà fréquenter ou adhérer à des associations est un début.

  • skyquiver Membre habitué
    skyquiver
    • 6 mai 2023 à 17:10

    Je ne suis pas timide. Personne ne me correspond (ne me plaît).

    J'ai eu la chance de trouver des amis gaymers sur Paris (couple franco-asiat') qui me correspondaient exactement, les mêmes passions, les mêmes valeurs, les mêmes réflexions, c'est comme si on avait été meilleurs amis depuis toujours tellement on se comprenait; je ne comprends pas que je ne puisse pas avoir la chance de trouver quelqu'un comme ça depuis dix ans et je ne vois pas comment je pourrais me sentir bien avec quelqu'un avec qui je ne partagerais pas autant. Les rares relations que j'ai pu avoir étaient finalement "viciées" et décevantes et très loin de ces rapports de partage harmonieux que je peux entretenir avec mes amis.

  • menxy Membre élite
    menxy
    • 6 mai 2023 à 17:52
    En réponse au message de skyquiver :

    Je ne suis pas timide. Personne ne me correspond (ne me plaît).

    J'ai eu la chance de trouver des amis gaymers sur Paris (couple franco-asiat') qui me correspondaient exactement, les mêmes passions, les mêmes valeurs, les mêmes réflexions, c'est comme si on avait été meilleurs amis depuis toujours tellement on se comprenait; je ne comprends pas que je ne puisse pas avoir la chance de trouver quelqu'un comme ça depuis dix ans et je ne vois pas comment je pourrais me sentir bien avec quelqu'un avec qui je ne partagerais pas autant. Les rares relations que j'ai pu avoir étaient finalement "viciées" et décevantes et très loin de ces rapports de partage harmonieux que je peux entretenir avec mes amis.


    C’est bien ce que je dis. T’en attends trop. Je t’ai pas parlé de timidité. Je me fous personnellement d’avoir les mêmes centres d’intérêt. Jesuis sorti avec 3 geeks et ca a duré oongtemps avec deux d’entre eux alors qu’on partageait pas les mêmes goûts.

    C’est meme mieux d’avoir chacun un univers propre. Plutot sue tout vouloir faire ensemble. Car viens un moment ou ca peut devenir étouffant. Il faut être prêt à partager, faire decouvrir a l´autre ce qu’on aime et s'ouvrir aussi a d’autres loisirs, centres d’interêts.

    Si tu cherches ton clone pour rester dans tes zones de confort, tu risque d’attendre longtemps.

    Je te conseille d’etre plus curieux de la vie. Le train train, c’est rassurant mais sans surprise. Sans surprise, ps d’émerveillement. Et si une relation n’émerveille pas, au moins au debut, elle s’essouffle vite. Parce qu’elle est chiante.

  • sebastiencean Membre occasionnel
    sebastiencean
    • 26 août 2023 à 00:45

    Bonjour j’ai toujours ressenti l’expression hors milieu comme voulant dire un mec qui ne baisse pas à la chaîne dans des sаuпа ou tout autre type de lieu ou la sехualité est consomme avec de multiple partenaires.

    Ayant toujours été uniquement раssіf j’ai rencontré des pure асtіfs qui n’aimait pas les раssіfs qui avait eut un grand nombre de partenaires.

    Mon mari étant un de ces асtіfs je dirais que ça doit être le côté matcho avec une mentalité hétéro pour qui une homme ayant eut un grand nombre de partenaires est sans valeur ou à qui on peut donner peut de confiance.

    Je sait c’est con.

  • mistercat Membre occasionnel
    mistercat
    • 8 septembre 2023 à 21:03
    En réponse au message de gabriela23 :

    Dans beaucoup d'annonces et recherches de partenaires (ou d'une relation gay suivie et stable) beaucoup se présentent comme "Hors milieu" et semblent chercher des gays également "hors milieu" . Ce vocable est ambigu . Comme gay je fréquente des gays , me déplace dans des endroits dédiés aux gays et appartiens donc d'une certaine façon au "milieu gay" de fait . Bien sûr à Paris et certaines grandes villes l'esprit communautaire développé peut faire apparaître un esprit d'appartenance et ce faisant une manière d'être gay . Je comprends mal pourquoi cet esprit gay si on veut est un défaut .


    Je serais pas dire non plus....j'ai jamais trop compris le truc

  • flo1712 Membre confirmé
    flo1712
    • 29 octobre 2023 à 17:40
    En réponse au message de gabriela23 :

    Dans beaucoup d'annonces et recherches de partenaires (ou d'une relation gay suivie et stable) beaucoup se présentent comme "Hors milieu" et semblent chercher des gays également "hors milieu" . Ce vocable est ambigu . Comme gay je fréquente des gays , me déplace dans des endroits dédiés aux gays et appartiens donc d'une certaine façon au "milieu gay" de fait . Bien sûr à Paris et certaines grandes villes l'esprit communautaire développé peut faire apparaître un esprit d'appartenance et ce faisant une manière d'être gay . Je comprends mal pourquoi cet esprit gay si on veut est un défaut .


    Le "hors milieu" c'est rédhibitoire, je trouve ça tellement péjoratif, c'est de l'homophobie intériorisée. C'est la même chose que Pierre Palmade qui différencie un homo et un gay, comme s'il y avait le bon gay et le mauvais gay.

    Le "hors milieu" est mis comme une qualité sur un profil, comme si c'était rare et que la personne était sans vice. Comme un autre commentaire l'a souligné, à part si on a une vie d'ermite, aucuns gays n'est hors milieu. Toutes les applications de rencontre font parties du milieu gay, c'est un espace numérique entre gays pour faire des rencontres. Ce site fait partie du milieu par exemple, donc c'est contradictoire de voir "hors milieu" sur les sites et applis. Souvent en discutant avec des gars qui le mettent tu vois qu'ils ont une image erronée du milieu, ils répètent le négatif entendu partout. Le milieu est à l'image de la société dans laquelle on baigne, ni mieux ni moins bien.

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !