Connexion :

Pseudo / mot de passe oublié ?

Le Refuge ouvre à Besançon

Sujet de discussion : Le Refuge ouvre à Besançon
  • textoo Membre suprême
    textoo
    • 2 juin 2016 à 16:13
    star.pngstar.pngstar.pngstar.pngBonjour à toutes et à tousstar.pngstar.pngstar.pngstar.png


    L’association Le Refuge du Doubs a ouvert son premier appartement à Besançon pour recueillir les jeunes homosexuels rejetés par leurs familles. Les trois chambres seront bientôt occupées et les demandes d’hébergement ne cessent d’arriver.

    En plus de cet appartement-relai, l’association effectue un suivi global des jeunes entre 18 et 25 ans « pour trouver un emploi, continuer ou reprendre des études, s’en sortir seul et avoir son propre logement, poursuit Bernard Bressand. Pour ça, nous travaillons avec des assistantes sociales et des psychologues, tous bénévoles », jamais assez nombreux pour répondre aux nombreuses sollicitations des jeunes mis à la porte. « Surtout depuis les manifestations contre le mariage pour tous, constate le délégué de l’association.

    Ça a libéré la parole homophobe et on a eu plus de demandes pour des jeunes qui découvrent du jour au lendemain des valises devant la maison ».

    Le Refuge apporte ce premier abri avec un toit, dans cet appartement ou en appart-hôtel. Mais pas seulement, puisque l’association Le Refuge fait un suivi global des jeunes.

    « Ce suivi se fait bien sûr en collaboration avec les jeunes. Ils ne sont forcés à rien mais ils sont obligés d’accepter un suivi quand ils viennent au Refuge et qu’on les héberge. On ne les laisse pas comme ça, ce n’est pas l’hôtel où ils viennent se reposer et puis après ils mènent la vie qu’ils veulent »,explique Bernard Bressand.

    « Donc on les héberge sur des contrats d’une durée d’un mois renouvelable jusqu’à six mois, continue le délégué de l’association pour le Doubs. Après, on ne les met pas à la porte mais c’est l’objectif de leur permettre de trouver une solution dans les six mois, soit d’hébergement soit un retour en famille…

    même si c’est malheureusement rarement le cas, ça peut arriver. »


    Bravo à cette association !


    gay.gifgay.gifgay.gif
  • ji13 Membre élite
    ji13
    • 2 juin 2016 à 16:19
    D abord on ne jette pas c est enfants .On devrais condamné les parents a la prison heureux qu il i est c est centres pour les jeunes pouce.pngstar.pngstar.pngstar.pngstar.png
  • metal Membre émérite
    metal
    • 2 juin 2016 à 17:02
    Il était temps que Besançon "se mette à l'heure" ,pour paraphraser espièglement.

    On parle souvent de la baisse de l'homophobie, et je constate souvent l'inverse sauf en façade.

    Dans le texte le morceau de la constatation d'une augmentation des valises devant la porte est assez terrifiante.

    Je sais bien que pour beaucoup de monde, l'homosexuel est un dépravé et l'ouverture de ce qui peut se faire en ouvrant internet ne peux que conforter l'individu marqué par la convenance du bien et du mal.
    Les parents sont aussi des internautes qui quand ils apprennent la sexualité "déviante" de leurs fils ou fille, doivent bien aller voir comment se pratique l'exercice sexuel des "déviants"

    Il n'y est quasi jamais parlé de sentiments mais seulement de bestialité.

    Heureusement que la société à travers des associations, souvent décriées elles mêmes par des gays, restent présente et peuvent in tant soit peu aider des jeunes ostracisés.
  • draconis Membre suprême
    draconis
    • 2 juin 2016 à 17:14
    En même temps, je doute que le fait d'apprendre l'homosexualité de leur enfant soit le principal déclencheur de ce rejet, je dirais que c'est souvent la goutte de trop.

    On ne me fera jamais croire qu'une mère aimante puisse du jour au lendemain se transformer en une marâtre haineuse suite à un coming-out...

    Cela dit, saluons cette initiative, le fait que l'association donne à ses protégés un objectif à court terme (6 mois)pour repartir sur de bonnes bases, est louable. :)
  • metal Membre émérite
    metal
    • 2 juin 2016 à 17:22
    J'ai visionné ce matin en streaming le film "coming out" ou le titre défini le sujet, et ses conséquence personnelles et intrinsèques, mais aussi entre gay, ainsi qu'avec une mère qui se dit "aimante"

    c'est éloquent et décrit bien les dilemmes que certains peuvent rencontrer.
  • textoo Membre suprême
    textoo
    • 2 juin 2016 à 17:22
    En réponse au message de draconis :



    Cela dit, saluons cette initiative, le fait que l'association donne à ses protégés un objectif à court terme (6 mois)pour repartir sur de bonnes bases, est louable. :)

    Je pense aussi que là est l’essentiel



    gay.gif
  • ice.ko Membre pionnier
    ice.ko
    • 2 juin 2016 à 18:47
    Et pour soutenir le Refuge plusieurs recueils de textes (offerts par leurs auteurs) sont disponibles.
    quelques euros qui peuvent changer des vies, alors n'hésitez pas !
  • 50_nuances_de_bi Membre suprême
    50_nuances_de_bi
  • ji13 Membre élite
    ji13
    • 3 juin 2016 à 17:48
    Bonjours Léonardo jais lut l article si c est vrais c est terribles et honteux m est quoi faire ?
  • mіпоuche39 Membre occasionnel
    mіпоuche39
    • 22 août 2020 à 18:55

    Salut à toutes et à tous ,

    J'espère que ce projet durera en Fanche-Comté , perso je suis à coté de la plaque depuis toujours et militante LGBT depuis presque 40 ans sans jamais avoir trouvé un accueil dans aucune communauté dans nos départements et régions, bien que je fasse partie de l' ANT l'à franchement j'ai des doutes

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !