Connexion :

Pseudo / mot de passe oublié ?

Peut On Rire de Tout ???

Sujet de discussion : Peut On Rire de Tout ???
  • yannboy95 Membre suprême
    yannboy95
    • 21 octobre 2020 à 01:03


    exemple-de-tpe-l-peut-on-rire-de-tout.jpg


    Parce qu’il est urgent de dire que la liberté de pensée et d’expression, parfois par l’humour, est un des fondements de notre démocratie. Et chez nous, elle a tendance à se restreindre.

    il y a encore quelques temps la liberté était absolue grâce à des humoristes incroyables et une liberté de parole qui s'affranchissait de la morale et des religions . Aujourd’hui, la sonnette d’alarme est tirée.


    Il y a un raidissement, à la fois communautaire, religieux et politique.La remontée des extrêmes n’incite pas à plaisanter. La période de Desproges et Coluche était de grande liberté, conquise après une période de cadenassement. Aujourd’hui, le balancier va de nouveau vers la censure et vers la menace de censure. C’est pire : quand il y a autocensure, l’ordre ne doit plus être donné, il devient implicite.


    Ce n’est pas parce qu’on traite un sujet à travers l’humour qu’on devient méprisant ou insultant. Certains rires peuvent être dégradants si on se moque au détriment de. Mais on peut etre persuadé que le rire peut être utilisé pour ouvrir l’esprit et réfléchir sur des sujets graves de façon détendue, sans front plissé et moue boudeuse. Maintenant, il y aura toujours une personne qui, ne comprenant pas l’humour, accusera Guy Bedos d’être raciste. Mais on ne peut pas niveler par le bas la pensée sous prétexte que certains ne comprendront pas et qu’on doit plaire à tout le monde. Là, est le danger. A force de ne pas oser un mot plus haut que l’autre pour être sûr de ne choquer aucun groupe ou communauté, à force de viser le plus petit commun dénominateur, on ne dit plus rien.


    On peut rire de l’homosexualité…
    Oui, pourquoi pas ?
    Des étrangers ?
    Oui, nous avons tous des défauts.
    De la couleur de peau ?
    Tant que le rire n’appelle pas au racisme et à la haine. Il faut accepter que l’humour brusque, voire choque.
    Des cultes ?
    On peut pratiquer le second degré pour toutes les religions, juive, musulmane, catholique…
    Des handicapés physiques et mentaux ?
    En principe oui. Même si j’éprouve un inconfort, une gêne d’un point de vue personnel, par compassion et empathie…
    Peut-on rire des pauvres et des riches ?
    Bien sûr. On l’a fait de tout temps. Pourquoi pas aujourd’hui ?


    philippe GELUCK



    Qu'en pensez vous les amis ?

    51YNWeoHIAL._SX404_BO1,204,203,200_.jpg



  • tournade Membre élite
    tournade
    • 21 octobre 2020 à 01:15

    De moins en moins je pense il y a des meurtres à cause de ca on nom de je ne sais quoi j'élabore pas je constate à tout les jours que cette liberté se dégrade petit à petit et dans quelques décennies si la population cède au pressions populaires tu en n’entendras plus parlez car tu ne pourras pas le dire d’où un régime censuré


    Je suis un grand défenseur de la liberté de parole sans limites voilà

  • plipe Membre habitué
    plipe
    • 21 octobre 2020 à 01:47

    On ne peut pas rire de tout !


    Les handicapés.

    Les personnes humbles financièrement ou mentalement.

    Stigmatiser les minorités.

    La maladie.


    C'est a mon avis une question de respect.


    En contrepartie :

    On peut largement se foutre de la religion ou de certains de nos representants politiques !


    Une reflexion célèbre :

    " Mais si on n'a pas de Rolex a cinquante ans, on a raté sa vie"


    Comble de vulgarité et de connerie, foutage de gueule garantie a l'encontre de l'auteur de ces dires.

  • menxy Membre élite
    menxy
    • 21 octobre 2020 à 02:35

    On devrait pouvoir rire de tout. Je crois que j’y arrive. Je fais des blagues racistes, je charie les handicapés, Je caricature les vieux... et je fais ça auprès des intéressés évidemment! Mais c’est vrai que ce sont des gens qui connaissent ma nature provocatrice! J’évite de faire ça avec avec des personnes que je découvre.


    Je trouve dommage et inquiétant que les gens préfèrent se victimiser’ hurler au manque de respect et à l’insulte, sous prétexte qu’ils font l’objet de sarcasmes. Ce n’est pas parce qu’on ne comprend pas l’humour, ni parce qu’on est incapable d’y répondre, qu’on est insulté.


    Je ne parle pas des cas de harcèlements ni de diffamations, évidemment...

  • chaussette75 Membre expérimenté
    chaussette75
    • 21 octobre 2020 à 07:19

    Bonjour yann

    Je me suis arrêtée au titre de ton topic, car sonnée face au denier événement en date qui a mis à terre notre république la décapitation d un professeur face à des caricatures , sonnée parce que j ai été prof moi aussi, parce que la réalité des territoires perdus dénoncés déjà il y a une vingtaine d années a été mis au banc des accusés par le pas d amalgame,et la culture de l excuse,.

    Au nom du racisme, l extrême gauche et les mouvements decoloni1ux ont fait le jeu des salafistes, oser s,afficher comme la fait melench9 a la cérémonie de ce prof et avoir assister il y a un an à la manif organisée par des associations clairement salafistes est à gerber

    Que va t il se passer à la rentrée, perso je comprendrais que les profs renoncent pour sauver leur vie à s attaquer aux caricatures , en attendant que la république redevienne par tous les moyens ce qu'elle est

    Taper au portefeuille tous ceux qui ne veulent pas accepter nos règles est un moyen simple, efficace et rapide




  • chaussette75 Membre expérimenté
    chaussette75
    • 21 octobre 2020 à 07:31

    Je rajoute que la caricature se lit avec une légende, un contexte, et surtout ave une mise en abîme du texte si l autre tare qui a assassiné il y a dernièrement face à la dernier caricature LE TEXTE il aurait contextualise a minima cette caricature , mais pour cela il faut savoir lire ce qui n etait pas le cas

  • yannboy95 Membre suprême
    yannboy95
    • 21 octobre 2020 à 07:43

    Salut chaussettes

    Tu as bien compris qu'avec ce sujet de façon détournée je colle à l'actualité.

    C'est bien de liberté d'expression dont il s'agit, et le drame survenu sur ce prof est dégueulasse et tellement injuste. Quelle cruauté, car ce n'est pas uniquement tuer un homme, c'est le punir en le decapitant.

    Comme les religieux, d'autres lobbys ou groupes de pression divers peuvent nepas supporter la caricature d'où qu'elle vienne.

    De la a passer à l' acte, , je crois qu'il s'agit d'un fou manipuler comme il se doit par 2 ou 3 salopards qui lui ont monter le bourrichon comme on dit !

    Il y a quelques années on pouvait rire de tout tant que ce n'etapas vulgaire ni stygmatisant, désormais c'est plus compliqué ! On vous fait un procès pour n'importe quoi, l'éthique mène la dance et l'humour est encadré.

    Pourtant je crois qu'on devrait rire de tout !

  • rmbonheur1959 Membre confirmé
    rmbonheur1959
    • 21 octobre 2020 à 10:53
    En réponse au message de plipe :

    On ne peut pas rire de tout !


    Les handicapés.

    Les personnes humbles financièrement ou mentalement.

    Stigmatiser les minorités.

    La maladie.


    C'est a mon avis une question de respect.


    En contrepartie :

    On peut largement se foutre de la religion ou de certains de nos representants politiques !


    Une reflexion célèbre :

    " Mais si on n'a pas de Rolex a cinquante ans, on a raté sa vie"


    Comble de vulgarité et de connerie, foutage de gueule garantie a l'encontre de l'auteur de ces dires.


    Bonjour Tout à fait d'accord avec cela.
  • guest30 Membre pionnier
    guest30
    • 21 octobre 2020 à 11:25
    En réponse au message de menxy :

    On devrait pouvoir rire de tout. Je crois que j’y arrive. Je fais des blagues racistes, je charie les handicapés, Je caricature les vieux... et je fais ça auprès des intéressés évidemment! Mais c’est vrai que ce sont des gens qui connaissent ma nature provocatrice! J’évite de faire ça avec avec des personnes que je découvre.


    Je trouve dommage et inquiétant que les gens préfèrent se victimiser’ hurler au manque de respect et à l’insulte, sous prétexte qu’ils font l’objet de sarcasmes. Ce n’est pas parce qu’on ne comprend pas l’humour, ni parce qu’on est incapable d’y répondre, qu’on est insulté.


    Je ne parle pas des cas de harcèlements ni de diffamations, évidemment...


    Je crois que j'aurais pas dit mieux pour décrire ma façon de concevoir l'humour.



  • rmbonheur1959 Membre confirmé
    rmbonheur1959
    • 21 octobre 2020 à 11:29
    Trop simple de tout reposer sur l'humour. L'humour n'excuse pas tout et certains l'utilisent pour justement faire passer des messages.

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !