Connexion :
Pseudo / mot de passe oublié ?

Rendez l'honneur à nos campagnes - Littérature & poésie

Sujet de discussion : Rendez l'honneur à nos campagnes
  • tres-calin Membre émérite
    • 13 octobre 2021 à 08:47

    RENDEZ L'HONNEUR A NOS CAMPAGNES


    Campagne pastогаlе , en douce symphonie

    Tu berçais: les troupeaux paisibles qui paissaient,

    Les herbages des prés qui toujours renaissaient

    Sous le léger zéphyr du souffle de la vie.


    l'existence rythmée au carillon des heures

    Qu'égrenait au lointain l'horloge du clocher

    Rappelait en chantant, au berger, au cocher,

    Qu'ils pouvaient tous enfin regagner leurs demeures.


    Et tout prés de l'église une école blottie

    Faisait rire ses murs aux ébats enfantins

    qu'elle accueillait alors chaque jour au matin.

    Quel silence en ces lieux la mаîtгеssе partie!


    On animait la place au sortir de la messe

    En allant boire un coup sur le zinc du café,

    Acheter un dessert, bien vêtu, bien coiffé:

    Mais les rideaux sont clos et l'activité cesse.


    La ville en attirant les jeunes au chômage

    A tué l'avenir. Relégués , les aïeux

    Attendent la camarde en regardant les cieux

    Puis ils hochent la tête en disant: "Quel dommage!"


    Mamelles de la France êtes vous donc taries?

    Vous qui leur apportiez réconfort et bonheur,

    Le travail dans les champs étant leur seul honneur:...

    Avons nous trop de blé, trop de lait des prairies?


    La disette partout tue encore les hommes

    De l'Afrique ou d'Asie . Au moyen-orient,

    En Europe elle même on vit en souriant

    Près de telles horreurs: voyez ou nous en sommes!


    Le vieillard reste seul, mais n'est plus guère alerte,

    Il contemple meurtri la ruine des maisons,

    Les champs improductifs, les dernières toisons,

    L'exil des commerçants, la chapelle déserte...


    La terre cultivée, effaçait la misère;

    Elle était le témoin de l'effort, du labeur,

    Gémissant sous le soc du joyeux laboureur:

    Epargnez lui l'affront de subir la jachère.





  • sim.s-heart Membre suprême
    • 13 octobre 2021 à 08:53
    En réponse au message de tres-calin :

    RENDEZ L'HONNEUR A NOS CAMPAGNES


    Campagne pastогаlе , en douce symphonie

    Tu berçais: les troupeaux paisibles qui paissaient,

    Les herbages des prés qui toujours renaissaient

    Sous le léger zéphyr du souffle de la vie.


    l'existence rythmée au carillon des heures

    Qu'égrenait au lointain l'horloge du clocher

    Rappelait en chantant, au berger, au cocher,

    Qu'ils pouvaient tous enfin regagner leurs demeures.


    Et tout prés de l'église une école blottie

    Faisait rire ses murs aux ébats enfantins

    qu'elle accueillait alors chaque jour au matin.

    Quel silence en ces lieux la mаîtгеssе partie!


    On animait la place au sortir de la messe

    En allant boire un coup sur le zinc du café,

    Acheter un dessert, bien vêtu, bien coiffé:

    Mais les rideaux sont clos et l'activité cesse.


    La ville en attirant les jeunes au chômage

    A tué l'avenir. Relégués , les aïeux

    Attendent la camarde en regardant les cieux

    Puis ils hochent la tête en disant: "Quel dommage!"


    Mamelles de la France êtes vous donc taries?

    Vous qui leur apportiez réconfort et bonheur,

    Le travail dans les champs étant leur seul honneur:...

    Avons nous trop de blé, trop de lait des prairies?


    La disette partout tue encore les hommes

    De l'Afrique ou d'Asie . Au moyen-orient,

    En Europe elle même on vit en souriant

    Près de telles horreurs: voyez ou nous en sommes!


    Le vieillard reste seul, mais n'est plus guère alerte,

    Il contemple meurtri la ruine des maisons,

    Les champs improductifs, les dernières toisons,

    L'exil des commerçants, la chapelle déserte...


    La terre cultivée, effaçait la misère;

    Elle était le témoin de l'effort, du labeur,

    Gémissant sous le soc du joyeux laboureur:

    Epargnez lui l'affront de subir la jachère.






    Tristement véridique !!!confused.png

  • tres-calin Membre émérite
    • 13 octobre 2021 à 08:54

    hélas pour notre progéniture!...joy.png

  • blue-arts Membre suprême
    • 13 octobre 2021 à 11:53

    Magnifique et si vrai on n entend moins d oiseaux chantés dans nos campagnes avant des vols de myriades de passereaux colorés agrémentés celle ci on bétonne toujours plus ! les champs sauvages aux multiples fleurs se font rare ou j allez me ballader bien souvent étant plus jeune !

    Bien dommage tout ceci .

    neutral_face.png!

  • yannboy2.0 Membre pionnier
    • 13 octobre 2021 à 13:33

    On dirait qu'ca t'gene de marcher dans la boue

    On dirait qu'ca t'gene de diner avec nous

  • tres-calin Membre émérite
    • 13 octobre 2021 à 13:43
    En réponse au message de blue-arts :

    Magnifique et si vrai on n entend moins d oiseaux chantés dans nos campagnes avant des vols de myriades de passereaux colorés agrémentés celle ci on bétonne toujours plus ! les champs sauvages aux multiples fleurs se font rare ou j allez me ballader bien souvent étant plus jeune !

    Bien dommage tout ceci .

    neutral_face.png!


    Oui autrefois les blés dorés étaient parsemés de fleurs tricolores comme la France les bleuets, les marguerites et les coquelicots... c'était pour pavoiser et pour illustrer ce dicton célèbre: labourage et pâturages sont les deux mamelles de la France...

    Aujourd'hui les barrages sur les cours d'eau en sont les soutien-gorges... lol

  • blue-arts Membre suprême
    • 13 octobre 2021 à 17:45
    En réponse au message de tres-calin :

    Oui autrefois les blés dorés étaient parsemés de fleurs tricolores comme la France les bleuets, les marguerites et les coquelicots... c'était pour pavoiser et pour illustrer ce dicton célèbre: labourage et pâturages sont les deux mamelles de la France...

    Aujourd'hui les barrages sur les cours d'eau en sont les soutien-gorges... lol


    Oui " les soutiens gorges " !! ( ahahaha)smile.png!

    +1.png


  • tres-calin Membre émérite
    • 14 octobre 2021 à 04:28
    En réponse au message de blue-arts :

    Oui " les soutiens gorges " !! ( ahahaha)smile.png!

    +1.png



    avec des bikinis... et les "bi qui піԛuеnt"... lol

  • chaussette75 Membre pionnier
    • 14 octobre 2021 à 22:25

    Comme tu es un poète, et que je suis une passionnee de livres ,mais non poete, une phrase qui relie l amour des livres, l amour délivregrinning.png

  • tres-calin Membre émérite
    • 14 octobre 2021 à 23:34
    En réponse au message de chaussette75 :

    Comme tu es un poète, et que je suis une passionnee de livres ,mais non poete, une phrase qui relie l amour des livres, l amour délivregrinning.png


    Merci j'aime bien aussi jouer avec les mots!...

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !