Connexion :

Fonctionnaires et technocrates - Littérature & poésie

Sujet de discussion : Fonctionnaires et technocrates
  • calinou08 Membre pionnier
    calinou08
    • 12 mai 2024 à 22:00

    FONCTIONNAIRES ET TECHNOCRATES



    sonnet



    Lorsque l'Etat dirige: il nationalise.

    Pour régler le chômage et créer des emplois,

    Le parlement nous vote, en d'innombrables lois,

    Un contrôle écrasant qui partout paralyse.



    Sous le poids des agents la Nation s'enlise;

    Ce monde pléthorique adresse ses exploits

    Au laborieux peuple -où l'on gronde - "Gaulois" -

    Mais qui ne bronche pas lorsqu'on le brutalise.



    La fonction publique, analogue au cancer,

    Prolifère , et l'Enarque au pouvoir, qui s'en sert,

    N'écoute que l'avis de tous les bureaucrates,



    Titulaires: ainsi l'inefficacité

    N'est jamais responsable! On voit les technocrates

    Conduire le pays avec leur cécité.




  • enzo22armor Membre occasionnel
    enzo22armor
    • 13 mai 2024 à 10:58

    L'État, dis-tu, s'empare et tout monopolise,

    Mais n'oublie pas qu'il est aussi celui qui organise.


    Des lois, il en faut bien pour régir la cité, et les usagers,

    Sans elles, point de justice ou d'égalité pour favoriser l'équité.


    Les fonctionnaires, souvent dépeints en parasites,

    Sont les gardiens silencieux de notre république.


    Ils œuvrent majoritairement avec abnégation,

    Pour que fonctionne la France, et sa population.


    Dans l'arène politique, souvent on caricature,

    Les technocrates, choisis par nos édiles avec allure.


    Choisis ils sont, par des voix qui résonnent,

    Des électeurs qui, par leur vote, les couronnent.


    Ainsi va la danse de la démocratie en vigueur,

    Où chaque voix compte et porte son poids, son heur.


    Certes, dans tout système, l'erreur est naturelle,

    Mais de là à parler de cancer, quelle querelle !


    Cherchons plutôt ensemble des solutions sages,

    Pour réformer, améliorer, tourner la page.




  • calinou08 Membre pionnier
    calinou08
    • 13 mai 2024 à 15:19
    En réponse au message de enzo22armor :

    L'État, dis-tu, s'empare et tout monopolise,

    Mais n'oublie pas qu'il est aussi celui qui organise.


    Des lois, il en faut bien pour régir la cité, et les usagers,

    Sans elles, point de justice ou d'égalité pour favoriser l'équité.


    Les fonctionnaires, souvent dépeints en parasites,

    Sont les gardiens silencieux de notre république.


    Ils œuvrent majoritairement avec abnégation,

    Pour que fonctionne la France, et sa population.


    Dans l'arène politique, souvent on caricature,

    Les technocrates, choisis par nos édiles avec allure.


    Choisis ils sont, par des voix qui résonnent,

    Des électeurs qui, par leur vote, les couronnent.


    Ainsi va la danse de la démocratie en vigueur,

    Où chaque voix compte et porte son poids, son heur.


    Certes, dans tout système, l'erreur est naturelle,

    Mais de là à parler de cancer, quelle querelle !


    Cherchons plutôt ensemble des solutions sages,

    Pour réformer, améliorer, tourner la page.





    Une jolie réponse est très rare à trouver

    En vers rédigéepour me le prouver!


    Il est évident que les technocrates

    Ne sont plus d'un roi les aristocrates


    Puisque la liberté n'est pas dictature.

    Mais la démocratie est donc une aventure


    Venant dénaturer ce qu'était notre France

    Ne peut nous plonger qu' en cette bien pire outrance!!!




  • enzo22armor Membre occasionnel
    enzo22armor
    • 13 mai 2024 à 17:07

    Les technocrates, sans sceptre ni couronne,

    Ne règnent pas sur le peuple qui frissonne.

    La liberté, loin d'être une dictature,

    S'offre comme un chemin vers l'aventure.

    Les politiques ne peuvent se refugier dans des conjonctures !


    Notre France, bien que parfois dénaturée,

    Cherche dans la démocratie sa fierté.

    Et si l'outrance semble parfois plus amère,

    C'est la voix du peuple qui éclaire notre ère.

    Les politiques devront s'en satisfaire !


    Ainsi, dans ce grand bal des démocraties,

    Chacun peut exprimer ses utopies.

    Et même si le changement peut effrayer,

    C'est ensemble que l'on peut tout essayer.

    Les politiques devront alors exécuter !



  • chatonkitten Membre occasionnel
    chatonkitten
    • 13 mai 2024 à 19:27
    En réponse au message de enzo22armor :

    L'État, dis-tu, s'empare et tout monopolise,

    Mais n'oublie pas qu'il est aussi celui qui organise.


    Des lois, il en faut bien pour régir la cité, et les usagers,

    Sans elles, point de justice ou d'égalité pour favoriser l'équité.


    Les fonctionnaires, souvent dépeints en parasites,

    Sont les gardiens silencieux de notre république.


    Ils œuvrent majoritairement avec abnégation,

    Pour que fonctionne la France, et sa population.


    Dans l'arène politique, souvent on caricature,

    Les technocrates, choisis par nos édiles avec allure.


    Choisis ils sont, par des voix qui résonnent,

    Des électeurs qui, par leur vote, les couronnent.


    Ainsi va la danse de la démocratie en vigueur,

    Où chaque voix compte et porte son poids, son heur.


    Certes, dans tout système, l'erreur est naturelle,

    Mais de là à parler de cancer, quelle querelle !


    Cherchons plutôt ensemble des solutions sages,

    Pour réformer, améliorer, tourner la page.





    Je préfère nettement cette version beaucoup plus proche de la réalité

  • rirangelyc Légende urbaine
    rirangelyc
    • 13 mai 2024 à 21:35
    En réponse au message de calinou08 :

    FONCTIONNAIRES ET TECHNOCRATES



    sonnet



    Lorsque l'Etat dirige: il nationalise.

    Pour régler le chômage et créer des emplois,

    Le parlement nous vote, en d'innombrables lois,

    Un contrôle écrasant qui partout paralyse.



    Sous le poids des agents la Nation s'enlise;

    Ce monde pléthorique adresse ses exploits

    Au laborieux peuple -où l'on gronde - "Gaulois" -

    Mais qui ne bronche pas lorsqu'on le brutalise.



    La fonction publique, analogue au cancer,

    Prolifère , et l'Enarque au pouvoir, qui s'en sert,

    N'écoute que l'avis de tous les bureaucrates,



    Titulaires: ainsi l'inefficacité

    N'est jamais responsable! On voit les technocrates

    Conduire le pays avec leur cécité.





    je préfère les poèmes "positifs" même si c bien écrit ^ ^

  • calinou08 Membre pionnier
    calinou08
    • 14 mai 2024 à 13:45

    La vie est faite de bonheur qui rend heureux et de catastrophes qui nous désolent!

  • enzo22armor Membre occasionnel
    enzo22armor
    • 14 mai 2024 à 14:24
    En réponse au message de calinou08 :

    La vie est faite de bonheur qui rend heureux et de catastrophes qui nous désolent!


    Dans la vie, il y a des hauts et des bas,

    Des moments de joie, d'autres plus délicats.


    Mais même si parfois le ciel semble gris,

    Chaque nuage sombre fini par être réduit.


    Le bonheur, c'est comme une douce mélodie,

    Qui nous berce et nous transporte loin d'ici.


    Et les catastrophes, bien qu'elles soient amères,

    Nous apprennent la valeur de notre terre.


    Alors souris à la vie, ne te laisse décourager,

    Car après la pluie, vient le beau temps, c'est un chapitre a apprécier.


    Et si tu cherches un peu de réconfort,

    Souviens-toi que le bonheur est un trésor.


    Pour conclure mes propos, avec esprit et élégance,

    je tisse ces mots avec soin et persévérance.


    Quand les échanges s'allongent, sans aucune négligence,

    la vision se trouble, c'est une évidence.


    Si le texte pèse, la rime est une promesse,

    qui ne doit pas devenir une lourde sagesse.


    Pour tenir l'ennui loin, sans faillir sur le thème,

    Je termine en hommage aux fonctionnaires et technocrates qui œuvrent au bon fonctionnement du système.


    Merci de m'avoir lu.

    Avec l'espoir de ne pas avoir déçu.







  • gill92 Membre émérite
    gill92
    • 14 mai 2024 à 18:38
    En réponse au message de enzo22armor :

    Dans la vie, il y a des hauts et des bas,

    Des moments de joie, d'autres plus délicats.


    Mais même si parfois le ciel semble gris,

    Chaque nuage sombre fini par être réduit.


    Le bonheur, c'est comme une douce mélodie,

    Qui nous berce et nous transporte loin d'ici.


    Et les catastrophes, bien qu'elles soient amères,

    Nous apprennent la valeur de notre terre.


    Alors souris à la vie, ne te laisse décourager,

    Car après la pluie, vient le beau temps, c'est un chapitre a apprécier.


    Et si tu cherches un peu de réconfort,

    Souviens-toi que le bonheur est un trésor.


    Pour conclure mes propos, avec esprit et élégance,

    je tisse ces mots avec soin et persévérance.


    Quand les échanges s'allongent, sans aucune négligence,

    la vision se trouble, c'est une évidence.


    Si le texte pèse, la rime est une promesse,

    qui ne doit pas devenir une lourde sagesse.


    Pour tenir l'ennui loin, sans faillir sur le thème,

    Je termine en hommage aux fonctionnaires et technocrates qui œuvrent au bon fonctionnement du système.


    Merci de m'avoir lu.

    Avec l'espoir de ne pas avoir déçu.








    Très beaux dialogues poétiques.

    Bravo à vous deux.+1.pngheart.png

  • calinou08 Membre pionnier
    calinou08
    • 14 mai 2024 à 19:15
    En réponse au message de gill92 :

    Très beaux dialogues poétiques.

    Bravo à vous deux.+1.pngheart.png


    Merci d'apprécier les dialogues en vers et contre tous!!! lolkissing_heart.png

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !