Connexion :

Pseudo / mot de passe oublié ?

Sida : une bonne nouvelle mais…

Sujet de discussion : Sida : une bonne nouvelle mais…
  • fred600 Membre émérite
    fred600
    • 5 mai 2019 à 18:22
    Bonjour à tous,

    Vous avez, peut-être, entendu parler de cette étude :

    Selon une étude publiée vendredi, un traitement efficace par antirétroviraux empêche bien la transmission du virus du sida chez les couples d'hommes qui ont des rapports sexuels non protégés et où l'un des partenaires est séropositif.

    Cela semble être une bonne nouvelle… Cette étude (qui a nécessité un suivi de 8 ans) a porté sur 1 000 couples homos ayant des rapports non protégés et dont l’un des deux est séropositif (charge virale indétectable grâce aux antirétroviraux).

    Toutefois :

    Parmi les limites de leurs recherches, les auteurs notent toutefois que la majorité des participants séropositifs étaient sous antirétroviraux depuis plusieurs années, et qu'ils disposaient donc de « données limitées sur le risque de transmission au cours des premiers mois de thérapie antirétrovirale ».

    Lien de l’article :
    https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/medecine-sida-antiretroviraux-sont-efficaces-transmission-vih-chez-couples-hommes-26280/

    Pour rappel, des antiviraux n’ont absolument rien à voir avec un vaccin. Le Sida ne se guérit pas. Donc le plus prudent est de sortir couvert…

    Ce topic ne doit pas être pris pour autre chose que l’écho d’une information.

    N’y voyez pas un motif pour arrêter de vous protéger… encore une fois, on ne guérit pas du Sida… La médication que cette maladie nécessite est à vie et expose à des effets secondaires pas très sympas…

    Bonne fin de week-end à tous et bonne soirée icon_wink.png
  • textoo Membre suprême
    textoo
    • 5 mai 2019 à 18:42
    En réponse au message de fred600 :


    N’y voyez pas un motif pour arrêter de vous protéger… encore une fois, on ne guérit pas du Sida…

    Je n'ai pas voulu relayer cette info pour cette raison, quand on voit déjà les prises de risque sur le "terrain" sous couvert de "la médecine est là" ...

    icon_rolleyes.png
  • fred600 Membre émérite
    fred600
    • 5 mai 2019 à 18:53
    J'ai hésité aussi à faire ce topic. Pour les mêmes raisons que toi Textoo. Mais cela reste une étude et je pense que moralement je ne peux pas la glisser sous le tapis pour que personne ne la voit... J'aurais trop l'impression de faire un choix arbitraire.

    Bien sûr, je n'encourage personne à avoir des relations non protégées quand on porte soi-même ce virus. On sait que les rétroviraux luttent efficacement contre lui. Mais on sait aussi que ce virus reste tapis, prêt à redevenir actif à la première occasion.

    J'avais d'ailleurs fait un sujet sur ce problème
    https://www.tongay.com/forum-gay-forum-lesbienne/le-vih-attend-son-heure-f12-t817496-p1.html
  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 5 mai 2019 à 18:54
    C'est déjà vieux ça
    Il y a déjà 2 ans que le Truvada antiviral est utilisé pour cela icon_eek.png concernant des sujets dont le taux de virus est faible et indétectable. Et en préventif sur des sujets qui prennent des risques dans leurs sexualité

    Mais aussi, et c'est plus ancien, que les séropositif sous le seuil de détectabilité n'étaient plus considérés comme transmetteur du virus

    Pourquoi cet article refait surface icon_rolleyes.pngicon_rolleyes.png
    *Enfin vaut mieux deux fois qu'une et une piqure de rappel après plusieurs années ne peux pas faire de mal
  • fred600 Membre émérite
    fred600
    • 5 mai 2019 à 19:03
    En réponse au message de wolfi :

    C'est déjà vieux ça
    Il y a déjà 2 ans que le Truvada antiviral est utilisé pour cela icon_eek.png concernant des sujets dont le taux de virus est faible et indétectable. Et en préventif sur des sujets qui prennent des risques dans leurs sexualité

    Mais aussi que les séropositif sous le seuil de détectabilité n'étaient plus considérés comme transmetteur du virus

    Pourquoi cet article refait surface icon_rolleyes.pngicon_rolleyes.png
    *Enfin vaut mieux deux fois qu'une et une piqure de rappel après plusieurs années ne peux pas faire de mal

    Le résultat de cette étude a été mise en ligne le 3 mai dernier.

    Je ne pense pas que ce soit un article déjà vu... Il est bien précisé
    Selon une étude publiée vendredi...

  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 5 mai 2019 à 19:04
    Oui peut être pour les gens qui ne s'y intéressent pas, moi j'en ai été informé depuis plusieurs années et par des professeurs pas par des on dit que.
    La publication est de 2016 mais su bien avant, celle dont tu fais référence de 2019

    Evidement que ce n'était pas qu'a moi qu'on le disait.
    Dans le cadre du Centre LGBT c'est une notion que chacun sait

    Le souci est que le partenaire sexuel lui l'accepte comme argent comptant

    Toi le premier, tu disais dans ton précédent topic que tu as bien trop peur pour prendre un risque avec une personne sous PREP alors imagine pour une personne séropositive tu aurais encore plus de "réserves" enfin je crois icon_biggrin.png
  • fred600 Membre émérite
    fred600
    • 5 mai 2019 à 19:12
    En réponse au message de wolfi :

    Oui peut être pour les gens qui ne s'y intéressent pas, moi j'en ai été informé depuis plusieurs années et par des professeurs pas par des on dit que. Evidement que ce n'était pas qu'a moi qu'on le disait.

    Dans le cadre du Centre LGBT c'est une notion que chacun sait

    Le souci est que le partenaire sexuel lui l'accepte comme argent comptant

    Toi le premier, tu disais dans ton précédent topic que tu as bien trop peur pour prendre un risque avec une personne sous PREP alors imagine pour une personne séropositive tu aurais encore plus de "réserves" enfin je crois icon_biggrin.png

    Futura Science c'est appuyé sur cette étude publiée par The Lancet, pas sur des on-dit
    https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(19)30418-0/fulltext

    Pour le reste de ton intervention, je ne comprends pas pourquoi tu reviens sur le fait que je ne prendrais pas le risque d'un rapport non protégé avec un partenaire porteur du virus (qu'il soit détectable ou pas). Tu cherches à démontrer quoi qui me mettrait en rapport ?
  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 5 mai 2019 à 19:18
    Pour dire la réticence à accepter cela comme un fait acquis.
    En aucun cas une agression si minime soit elle juste pour montrer que même 50 études publiées ne changeront pas avant longtemps la perception de ce chantre qui a tué des millions de personnes à travers le monde et en tue encore

    Si les séropositifs n'en parlent pas c'est parce que ce ne peut être accepté que dans l'alcôve du couple.

    D'ailleurs certains médecins jouent le jeu louable re recevoir les partenaires nouveaux pour rassurer celui qui est négatif au virus dans le cadre de couples séro discordant, uniquement bien sur
  • fred600 Membre émérite
    fred600
    • 5 mai 2019 à 19:24
    En réponse au message de wolfi :

    Pour dire la réticence à accepter cela comme un fait acquis.

    N'oublie pas Wolf que je fais partie de la génération qui a entendu parler du Sida depuis l'adolescence... à une époque où ceux qui en étaient atteints non seulement ne survivaient pas mais sont passés par une expérience médicale que je n'aurais pas aimé connaître.

    Je me suis construit avec l'idée que ne pas faire attention, c'était sacrément s'exposer à quelque chose de mortelle.

    Donc, c'est profondément ancré en moi... et c'est pas plus mal. Ca m'a peut-être évité de faire une connerie juste pour un coup icon_wink.png

    On ne se refait pas, combien même une étude tente à se vouloir rassurante.
  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 5 mai 2019 à 19:25
    Par contre une autre bonne nouvelle, c'est l'approche d'une variante intéressante des antirétroviraux.

    Une injection des médocs en intra-veineuse bien plus efficace car directement dans le sang sans la perte d'efficacité à cause des sucs digestifs et des contrariétés avec des aliments est en essai clinique et en attente d'homologation

    Cette manière de procéder ne serait à faire qu'une fois par semaine, voir moins, sans aucun autre médoc et serait bien plus efficace donc avec de moindres doses donc avec moins d'effets secondaires qui eux posent problèmes voir tuent

    Car on oublie souvent que ce sont les effets secondaires et maladies cognitives qui affaiblissent voir tuent les patients

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !