Connexion :

Pseudo / mot de passe oublié ?

Les Ьіsехuеls(les) ? - Page 5

Sujet de discussion : Les Ьіsехuеls(les) ?
  • parfum-de-femme Membre élite
    parfum-de-femme
    • 15 décembre 2018 à 10:31
    En réponse au message de edgar66 :


    Il est surtout question d'expériences de vie et d'ouverture d'esprit, je pense ...

    Oui, mais les sciences humaines, ce n'est que ça… icon_biggrin.png
    Quand je pose la question du biais à Alex, je me la pose aussi à moi-même parce que ce que je suis porte aussi une variable en soi et ce que je constate n'est qu'une vérité plus ou moins éloignée de LA réalité.

    Mais, quelques soient les conclusions à en tirer, l'humain m'intéresse dans sa richesse, ses contradictions, … icon_wink.png
  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 15 décembre 2018 à 10:45
    Extrait de l'article posté par Sorbet, pour ceux qui n'iront pas le voir, interessant pour montrer la diversité des ressentiments à défaut de sentiments

    Adrien*, qui se présente comme "un Parisien trentenaire semi-branchouille qui gagne bien sa vie dans l'événementiel culturel", a accepté de nous parler de son cas par téléphone, après avoir insisté sur l'anonymat total de son témoignage.

    Dans une conversation, ponctuée de soupirs, il se souvient de son arrivée à Paris il y a quelques an
    nées et de sa plongée dans une disette sentimentalo-sexuelle. Pas une meuf à pécho.
    Timide, pas dragueur, Adrien finit par se tourner vers les mecs pour "combler un vide". Il couche plusieurs fois avec des garçons, découvre des plaisirs nouveaux en étant pénétré... "Mais ce n'est pas comme si j’étais homo, là, c’est juste des aventures exotiques irrégulières et ponctuelles."

    S'il ne peut se définir comme gay, c'est que : "Je ne me suis jamais considéré comme gay ni même bi parce que je ne me vois pas être en relation réelle avec un mec."

    Le cas d'Adrien n'est pas isolé. Sur les applis gays, il existe même un mot pour définir les hommes dans son cas : "hétéros curieux". Si l'on réfléchit 2 secondes à ce mot et à sa portée, on s'envole vite. C'est quoi, la curiosité ? Où s'arrête-t-elle ? Est-ce que je suis encore curieuse d'un gâteau après l'avoir mangé ?

    "Bonjour, J'ai 32 ans, Je suis marié et très heureux, mais depuis quelques temps j'ai envie d avoir une expérience réel [sic] avec un homme... juste par curiosité [...]" Il poursuit en expliquant que jusqu'alors les applis ne l'ont pas convaincu.
    "En fait, je souhaite que ça se passe par étapes, sans précipitation, bien faire connaissance, échanger des mails ou par cam, se rencontrer, etc." Enfin vient le moment de définir la relation souhaitée.
    "Une sorte de bonne amitié avec de bons moments de plaisir."

    "Ça s'est fait comme ça, on regardait la télé, et on a voulu délirer, pour moi c’était juste de l’amitié, je lui faisais juste plaisir, mais là il m’envoie des messages ou il me dit 'tu suces bien petite salope, on recommence quand tu veux'. Même si je suis flatté, j’ai pas envie qu’on me prenne pour un gay, c’est pas du tout ça, c’est juste amical pour moi."

    Ce genre de messages récoltent des réactions variables, explique encore la chercheuse.

    "Soit le fait d’avoir des relations sexuelles avec un homme est jugé 'gay', sans appel :

    'C’est gay.'
    'C’est hard gay!'
    'Ça y est, tu es gay, pas de retour possible [sic].'
    'Bien sûr que c’est homo.'

    Soit les internautes considèrent qu’il s’agit, par ces pratiques sexuelles entre hommes, de se 'dépanner', c’est-à-dire de soulager une frustration (hétéro)sexuelle, ce qui ne remet pas en cause l’hétérosexualité. La satisfaction sexuelle est trouvée dans l’entre-soi masculin, car elle n’a pas pu être accomplie avec une femme.
    'Mais non, c’est pas gay... c’est juste de l’entraide entre mecs, quoi de plus normal ?' 'C’est du simple dépannage donc non, no gay.'
    'Tout le monde fait ça mec.' 'Perso je suce mes potes pour les dépanner, y a rien de gay du tout dans l’acte hein.'"

    Pour Adrien, le mot "panique" est-il adapté ? En tous cas, seules deux personnes sont au courant de ses relations avec des hommes (une ex et son meilleur ami). Adrien a peur du soupçon et d'une mise à l'écart. "Mes potes se diraient 'Adrien, depuis le début, il nous parle normalement alors qu'en fait... Il est peut-être attiré par nous...'"

  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 15 décembre 2018 à 10:49
    Suite de l'article, j'édulcore ce qui me semble de la dissertation ou du décorum
    Sociologue à l'université de Lausanne, Sébastien Chauvin travaille sur le genre et la sexualité. Il est avec Arnaud Lerch l'auteur d'une "Sociologie de l’homosexualité"
    Quand je l'appelle, il dit qu'il existe aussi des hommes qui se disent "hors milieu" sur les applis gays.

    "Il n'y a rien de plus commun que de se dire hors milieu, le milieu apparaissant peut-être plus insaisissable qu’avant. Mais ce que veulent dire ces hommes, c’est aussi qu’ils n’appartiennent pas à ce qu’ils perçoivent comme une certaine culture gay, qu’ils ne veulent pas y appartenir. Ils disent en substance : 'Je ne suis pas comme ces gens qu’on voit à la télé.

    Moi, je suis juste un homme qui couche avec des hommes.'" C'est aussi ce que nous dit Adrien : il n'aime pas les catégories et ne cache pas qu'il ne veut pas faire partie d'une communauté. "J’aurais trop peur que mes amis fassent de moi leur 'pote gay' alors que, non, je ne le suis pas."

  • wolfi Membre suprême
    wolfi
    • 15 décembre 2018 à 10:57
    Bonjour Hier soir je suis allé voir Bohemian Rhapsody la vie du groupe Queen et plus particulièrement Freddie Mercury

    Déjà bonjour les frissons ! émotion et énergie

    Mais pour la réponse au topic:

    On y vois des hommes sensibles s'émouvoir mais aussi se construire une attirance pour la personne même de Freddy
    une attirance mêlée d'admiration de la féminité de la star en même temps que de la transcendance des llimites homme/femme - macho/fragilité -
  • alexandre95 Membre élite
    alexandre95
    • 15 décembre 2018 à 11:09
    Je constate le contraire; une majorité de mecs mariés actifs.
    Les passifs que je connais sont souvent des anciens actifs qui bandent mal.

    Maintenant, je ne conteste pas l’exactitude de ton constat.
    Mais peut-être que c'est ta personnalité, ton physique ou ton discours de profil qui explique ce biais qui fait que tu ne "vois" qu'une majorité de mecs mariés passifs

    non parfum de femme

    rien a voir avec moi meme ma personnalité ou mon profil qui te permet de dire ça.. mon agressivité quand je m'adresse a un mec suit plutôt cool si c'est un con la oui je l'attaque direct et pire il serait devant moi gay ou bi je le défonce point barre ok .
    .
    si tu va sur plusieurs sites tu verras par toi meme que les bi. sont plus passif que actifs meme sur bear pour dire ..
    le mec macho se fait défoncer alors que tu croirait qu'il ;est actif donc la personnalité ou le genre du mec na rien a voir .....
  • parfum-de-femme Membre élite
    parfum-de-femme
    • 15 décembre 2018 à 11:15
    En réponse au message de sorbet :

    Voici un article qui peut nous faire réfléchir encore....bonne lecture à tous
    https://www.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20180308.OBS3301/panique-homosexuelle-moi-je-suis-juste-un-homme-qui-couche-avec-des-hommes.html

    Article très riche; merci ! pouce.png

    Cette partie me semble toucher au cœur de la problèmatique:

    En partant de "cette difficulté à séparer homosexualité et hétérosexualité chez les internautes", la chercheuse du forum Jeuxvideo.com revient sur le concept de "panique homosexuelle" développé par Eve Sedgwick.

    Sur le site La Vie des idées, on peut lire que l'universitaire propose de "distinguer une conception minorisante d’une conception universalisante de l’homosexualité : alors que la première identifie un groupe d’homosexuels distinct des hétérosexuels, la seconde propose de voir en chacun une tendance à l’homosexualité.

    La diffusion d’une conception universalisante de l’homosexualité crée ce que Sedgwick appelle une panique homosexuelle.

    Il s'agit d'une situation contradictoire pour les hommes, d’une homosocialité imposée et d’une homosexualité discréditée ; une vulnérabilité de chacun au soupçon d’homosexualité, et la nécessité de donner des preuves de son hétérosexualité.



    L'expression: "une vulnérabilité de chacun au soupçon d’homosexualité" m'éclaire quand à ma façon de voir les choses de mon coté.

    Je me sens hétéro ayant une pratique homo sans que cela m'émeuve beaucoup.
    Hétéro parce que j'aime le genre féminin, suis excitable par elles.
    Non homo parce que, à aujourd'hui, je ne constate pas une sentimentalité qui irait au delà de la notion de potes entre mecs.
    Pratiquant l'homosexualité car c'est un fait incontestable de ma réalité sexuelle.

    Je ne me sens pas vulnérable pour ce qui est l'attribution du soupçon, voir du qualificatif de pédé.
    Il n'a tout simplement pas de sens à mes yeux.

    Je ne suis pas Pégase ni d'autres vrais pédés du site.
    Non pas que je suis incapable "de tomber aussi bas" mais, au contraire, parce que je n'ai pas ce que je qualifierai de "noblesse" du pur pédé, capable d'aimer un homme comme je suis capable d'aimer une femme.

    Je ne sais si cet aspect homo qui dépasse la pratique sexuelle est acquise ou innée et je ne sais si j'en suis définitivement exclu ou si le sentiment amoureux gay frappera un jour à ma porte; je ne fais que constater ma situation jusqu'à maintenant.

    Cela pose d'ailleurs la question de l'identité de "Purs pédés" qui n'auraient connu que le sexe des hommes sans être jamais tombé amoureux: Sont-ils plus ou moins pédés que moi icon_question.png
    Quid d'une hétérosexualité qui n'aurait pas trouvé son chemin icon_question.png

    Je suis bien dans ma vie d'hétéro avec pratique homo.
    Je me sens bien dans ma virilité.
    Je suis un bon amant hétéro, je n'ai pas eu de plainte du coté homo.
    Je suis un bon mari, un bon père et un bon partenaire de sauterie homo tout comme je peux être une bonne pièce rapportée à un couple hétéro aventureux, pouvant à la fois jouer à l'homme, à la femme, prenant et me faisant prendre par Monsieur et même par Madame pour peu qu'elle ait envie de s'accessoiriser…

    Partant de ce constat, la vulnérabilité au qualificatif de pédé…
    Tout cela n'est que rapprochement de corps, ébats humides, plaisirs partagés.
    Autant de choses que j'assume sans un plissement de paupières car, que fais-de mal en le faisant icon_question.png

    Reste que je ne suis pas un VRAI pédé, l'essentiel caractéristique pour moi définissant le VRAI pédé étant dans le fait qu'il tombe amoureux d'un homme comme moi de ma femme. verre.gif
  • parfum-de-femme Membre élite
    parfum-de-femme
    • 15 décembre 2018 à 11:31
    En réponse au message de alexandre95 :


    non parfum de femme

    rien a voir avec moi meme ma personnalité ou mon profil qui te permet de dire ça..

    Disons quand même que ton profil sur TonGay, avec ta recherche de mecs entre 10 et 25 ans de moins que toi introduit un biais vers un public de jeunes gens, auquel cas, te voir confronté, entre autre, à des jeunes hétéros mariés en quête de bite n'est pas une surprise… icon_wink.pngicon_idea.png
  • alexandre95 Membre élite
    alexandre95
    • 15 décembre 2018 à 11:35
    En réponse au message de parfum-de-femme :

    En réponse au message de alexandre95 :


    non parfum de femme

    rien a voir avec moi meme ma personnalité ou mon profil qui te permet de dire ça..

    Disons quand même que ton profil sur TonGay, avec ta recherche de mecs entre 10 et 25 ans de moins que toi introduit un biais vers un public de jeunes gens, auquel cas, te voir confronté, entre autre, à des jeunes hétéros mariés en quête de bite n'est pas une surprise… icon_wink.pngicon_idea.png

    desoler les vieux mal entretenu je peut pas les 50 piges ça vire a moins exception et les mecs avec des pseudo comme le tien parfum de femme ça donne pas envie moi je desir du mec mec pas des tapette vieille
  • parfum-de-femme Membre élite
    parfum-de-femme
    • 15 décembre 2018 à 11:35
    En réponse au message de alexandre95 :

    il serait devant moi gay ou bi je le défonce point barre ok .

    Faut-il comprendre que tu es actif icon_question.pngicon_twisted.png
  • blue-arts Membre suprême
    blue-arts
    • 15 décembre 2018 à 11:35


    icon_eek.png...…??? icon_lol.png dur dur ..! icon_redface.pngicon_biggrin.png

Pas encore inscrit(e) ? Créez votre profil en quelques clics seulement et profitez !